Metrolife — Paris

Metrolife — Paris

 

Voici le troisième thème pour Metrolife. Après New York et Londres, c’est au tour de Paris.

Le plan de la RATP

Le plan du métro de Paris est l’un des plus connu en France, non pas pour ses qualités graphiques mais tout simplement car c’est le réseau de la capitale, celui que tout le monde a déjà pris ou craint de prendre un jour. Si ses édicules de style art nouveau font sa notoriété, son plan ne fait en revanche pas l’unanimité.  

Extrait du plan du métro de la RATP

La carte actuelle du métro de Paris est un diagramme schématique, dont la simplicité rappelle celui de Londres.  À l’inverse du plan du métro de Londres (ou encore de NY ou Mexico), celui de Paris ne se démarque pas, il n’a jamais été mis en avant par les designers ou les graphistes. Mais si graphiquement il ne sort pas du lot, il est revanche assez simple et lisible. Les lignes ont des couleurs distinctes et sont aisément reconnaissables à leur grand macaron. Tout comme Londres, peu d’éléments géographiques sont représentés : la Seine et la limite approximative de la commune de Paris seulement.  La police de caractère utilisée, la Parisine, est très appréciée dans le monde de la typographie.

Metrolife : Paris

Cliquez pour agrandir

 

À l’image du réseau de Paris, cette déclinaison de Metrolife ne comporte que très peu de tronc communs (partie où plusieurs lignes suivent parallèlement le même parcours entre plusieurs stations), ce qui m’a donné l’occasion de multiplier le nombre de lignes (12 ici contre 6 par exemple pour NY) alors que je suis toujours l’exemple à propos de la même la famille imaginaire.


Pour certaines stations, j’ai joué sur les dénominations complémentaires pour apporter de l’esthétisme à leur nom (exemple ici avec la station Mountain Meadows).

 

 

 

Certains éléments, comme les cadres pour certaines stations, ont également été ajoutés par lisibilité et esthétisme.

 

 

 

La carte finale est très schématique, plus colorée, moins sobre ou moins austère (c’est selon) que Metrolife Londres, et demeure moins complexe que celle de New York.
Je m’oriente vers un prix de vente assez similaire pour Londres et Paris.




Retrouvez ici toutes les différentes cartes Metrolife.

Nathan

Leave a Reply