Il n’est pas capital d’être proches.

Il n’est pas capital d’être proches.

Dans l’article précédent, j’ai réalisé une petite présentation des capitales. Je souhaite maintenant aborder avec vous quelques particularismes. Le premier portera sur les distances entre capitales.

Sur facebook, j’avais posé cette question :

La bonne réponse à été trouvée.Nous allons y revenir.

 

Mauvaises réponses : les pays fantômes.

Mais avant, nous allons évoquer le cas des réponses qui ne marchent pas du fait d’une absence de consensus international. En effet, les pays de ce monde n’ont pas tous une reconnaissance universelle. Le Canada est un état légitime, il est reconnu par tous les autres états et par les instances internationales (ONU, UNESCO, Fédérations sportives, Associations etc.). Cela signifie que ces autres pays et organisations ont des relations diplomatiques et/ou commerciales avec le Canada.

Le Kosovo n’a pas cette chance. Sur plus de 200 de part le monde, seuls 115 états reconnaissent cette indépendance, parmi lesquels la France, les États-Unis, le Japon, le Royaume-Uni etc. D’autres pays ne le reconnaissent pas et considèrent qu’il fait toujours partie intégrante de la Serbie, comme l’Espagne, la Russie, le Mexique, l’Inde, le Brésil etc. Cette absence de reconnaissance peut s’expliquer par la politique intérieure de certains états. L’Espagne ne peut se permettre de reconnaître l’indépendance du Kosovo et, en même temps, de bloquer celle de ses provinces qui en rêvent. Le Kosovo est reconnu par différents organismes comme la Banque Mondiale ou la FIFA mais non par l’Union Européenne (qui n’a pas ce pouvoir) ou par l’ONU (enfin, pas totalement).

La Corée-du-Nord n’est pas reconnue par certains états comme la Corée-du-Sud, forcément, mais également le Japon ou … la France ! L’Arménie n’est elle pas reconnue par le Pakistan qui a une position pro-turque et pro-azérie.

Alors qu’elle ne reconnaît pas le Kosovo, la Russie est l’un des rares pays reconnaissant l’indépendance de l’Ossétie-du-Sud ou de l’Abkhazie. La République turque de Chypre du Nord quant à elle n’est reconnue que par la Turquie. L’ensemble des autres acteurs géopolitiques ne reconnaissent Chypre que dans son ensemble, indivisible, malgré l’annexion dans les années 70 du nord de l’île fomentée par … la Turquie.

Le cas le plus tristement célèbre dans cette catégorie est sans doute celui du duo Israël / Palestine. Chacun n’étant reconnu que par une partie seulement des autres états et organisations internationales.

Pour la petite histoire, sachez que la reconnaissance n’est pas forcément mutuelle. Taïwan reconnaît le Kosovo alors que ce dernier l’ignore.

Par conséquent, je ne compte pas ces capitales là pour notre petit jeu. Sont donc exclues Jérusalem (reconnue par Israël et la Palestine comme étant leur propre capitale) et Nicosie (idem pour Chypre et Chypre-du-Nord) ainsi que Pristina (Kosovo).

 

Bonne réponse

La bonne réponse est la suivante : il s’agit bien bien des capitales de l’Italie et du Vatican. Toutes deux, Rome et la Cité du Vatican, sont accolées l’une à l’autre, ou plutôt : la seconde est enclavée dans la première. La distance entre les deux est donc nulle.

Il suffit parfois de traverser la rue pour passer d’un pays à l’autre et d’une capitale à l’autre. Rome est à gauche, la cité du Vatican à droite. ©Google Street View

Ailleurs dans le monde, les capitales les plus proches ne sont séparées que par les deux rives d’un fleuve. Non seulement leur noms respectifs prêtent à confusion, mais en plus, leurs capitales sont extrêmement proches ! Je parle des deux Congos dont les capitales, Brazzaville et Kinshasa sont séparées par le fleuve éponyme. Si la distance entre les deux hôtels de ville est de 4 kilomètres, la distance la plus proche entre les deux villes est, par endroit, d’un seul kilomètre et demi. Et malgré l’importance démographique (la population de l’agglomération Parisienne à elles deux) et politique des deux villes, aucun pont ne les relie.

La ville de Brazzaville à gauche, Kinshasa à droite. La vue est orientée et le Nord est vers le coin supérieur gauche. © Google Earth

 

 

Il y a cinq autres cas dans le monde où la distance séparant deux capitales est inférieure à 100 km :

  • Vienne (Autriche) – Bratislava (Slovaquie) : 55 km. La vidéo ci-dessous illustre la distance entre les deux capitales européennes.
  • Tallinn (Estonie) – Helsinki (Finlande) – 80 km
  • Damas (Syrie) – Beyrouth (Liban) : 85 km
  • Basseterre (Saint-Christophe-et-Nièves) – St-John’s (Antigua-et-Barbuda) – 95 km
  • Castries (Sainte-Lucie) – Kingstown (Saint-Vincent-et-les-Grenadines) – 100 km

A l’inverse, Canberra (Australie) et Wellington (Nouvelle-Zélande) sont les capitales les plus isolées, à près de 2500 km l’une de l’autre. Les deux capitales les plus éloignées pour deux pays frontaliers sont *cocorico* Paris et Brasília avec 8700 km. Pour deux capitales reliées par la terre, c’est Moscou (Russie) et Pyongyang (Corée-du-Nord) avec 6400 km. Mais si on accepte les frontière maritimes, c’est encore Paris, mais avec la ville de Nuku’alofa (Tonga) avec presque 17000 km.

 

Nota bene : les distances indiquées sont toujours à vol-d’oiseau

 

Nathan

Leave a Reply