Archive de l’étiquette Frontière de la France

Du nombre et des longueurs des frontières.

Troisième article consacré aux frontières internationales. Celui-ci parle du nombre et de la longueur des frontières avec les deux extrêmes : les plus longues et les plus courtes. Nous évoquerons aussi le cas des tripoints et des quadripoints, ces points où se croisent les frontières de plusieurs états.

Tout le monde a une frontière !

Chaque état au monde possède une frontière avec un autre état ! Qu’elle soit terrestre, maritime ou les deux. Même les îles isolées comme le Nouvelle-Zélande ou l’Islande en ont. La Nouvelle-Zélande a notamment, grâce à ses possessions (les îles Cook et Niué), des frontières maritimes avec 6 pays (dont l’Australie, les USA et la France). L’Islande a des frontières maritimes avec le Groenland (Danemark) et la Norvège (au niveau de l’île Jan Mayen).

Ceci étant, seuls 5 états n’ont de frontière qu’avec un seul autre pays :

  • L’Irlande (avec le Royaume-Uni)
  • Le Lesotho (avec l’Afrique-du-Sud)
  • Monaco (avec la France)
  • Saint-Marin (avec l’Italie)
  • Le Vatican (avec l’Italie)

Certains pays ont des frontières terrestres insoupçonnées.

Les frontières de la France

Pour commencer cette série sur les frontières, quoi de mieux que de partir de l’exemple qui vous est le plus familier : celui de la France.

 

Les frontières

La plupart des articles suivants parleront du même thème. Un thème incontournable quand on est géographe, omniprésent même. Il participe à la définition de chaque zone géographique, apparaît sur les cartes, est perméable ou non à certains concepts, à certaines idées. Il a diverses définition, est parfois nié, parfois oublié. Certaines idéologies prônent sa non-existence, d’autres radicalement opposées louent son existence et en souhaitent un contrôle durcis : son nom est donné dans le titre de l’article, il s’agit des frontières.

Tête et front

Rappelez-vous de la précédente série sur les capitales (http://21maps.com/das-kapital). « Capitale » est issu du terme « caput » signifiant « tête ». La frontière vient du mot « front » et désignait le front … d’une armée. Au XIIIe siècle, ce terme désignait une place fortifiée servant de défense à un territoire. Ce n’est qu’au XVIe siècle que le terme acquiert son sens moderne : limite qui, naturellement, détermine l’étendue d’un territoire ou qui, par convention, sépare deux États -CNRTL).

Les frontières ne se ressemblent pas

Les frontières sont multiples. Elles sont de diverses sortes : naturelles (le fleuve Prout correspond à l’intégralité de la frontière entre Roumanie et Moldavie) ou artificielles (la quasi-totalité des frontières de L’Égypte).

Les frontières de l’Égypte.

Elles peuvent être courtes (à peine plus d’un kilomètre entre la Grande-Bretagne et l’Espagne à Gibraltar) ou extrêmement longues (plus de 5000 km entre l’Argentine et le Chili).

Elles peuvent être simples et rectilignes (deux simples lignes droites séparent la Lybie du Tchad) ou tortueuses (comme la frontière entre la Suisse et l’Allemagne autour de Schaffhouse).

Frontière CH/DE au niveau du canton de Schaffouse.

Elles peuvent être fines et perméables (frontières entres les états de l’UE) ou larges et imperméables (4 km de largeur entre les deux Corées). Elles peuvent être anciennes (700 ans pour Saint-Marin) ou relativement récentes (quand un pays devient indépendant).

 

Mais certaines sont surtout extrêmement atypiques, étonnantes, historiquement fortes et mériteront que des articles spécifiques y soient consacrés. Nous parlerons des enclaves, des bizarreries historiques qui demeurent aujourd’hui, des frontières qui n’ont ni queue ni tête, de celles qui existent de jure mais non de facto. Nous ferons le tour de quelques records (car aucune frontière mentionnée plus haut n’est détentrice du record dans sa catégorie). Bref, les sujets ne manquent pas et j’espère qu’ils vous tiendront en haleine.

 

Cette page sera mise à jour au fur et à mesure de la parution des articles :

 

 

1